La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus
  • Actualités

    LE GROUPE SISB SE DÉSENGAGE Cora-Match-Ecomax en vente

  • Actualités

    Fête du lamentin édition 2012

  • Développement durable

    Amazonie en danger

  • Actualités

    Atelier d’expression et de découverte des percussions

  • Actualités

    1ère conférence sur le tourisme sportif caribéen les 23 et 24 janvier 2014

  • Ecologie

    Toute la vérité sur les moustiques

  • Nutrition

    La mangue

  • Ecologie

    Opération Pays Propre

  • Actualités

    Jounen Bô la Riviè à Saint-Joseph avec l’AFFP

  • Nutrition

    Le curcuma, aliment anti-cancer par excellence

  • Actualités

    Challenge Contact Entreprises - Foulées de la Banane

  • Actualités

    Speed dating entre des professionnels de l’Entreprise et des élèves de Terminale

Actualités


  • 23-06-2011

    André Lucrèce rend hommage à Marius GOTTIN

    ANDRE LUCRÈCE SALUE EN MARIUS GOTTIN L’ENTHOUSIASME LITTÉRAIRE ET LE SENS DU PARTAGE

    Sous les tentures littéraires des Îles où beaucoup de gens s’accablent de fausses politesses lors de la parution d’un livre, la sincérité et la passion illuminent des hommes dont la nourrice avait les seins brodés de mots. Ces seins aux effusions littéraires ont nourri Marius Gottin.

    La littérature et plus tard le théâtre, et depuis toujours la musique, l’avaient conduit aux lieux où la terre sème ses surprises les plus célestes.

    Une passion aussi rutilante ne pouvait que nous rapprocher jusque dans une obstinée fraternité où l’enthousiasme vernaculaire de l’homme finissait toujours par l’emporter. Je me rappelle en particulier les flamboyances qui jaillissaient lorsqu’il me parlait de Jorge Amado ou de tel poète d’Amérique latine.

    Ce que nous a consenti la poésie, le sens de l’indocilité des mots, il l’avait bien senti.

    L’enthousiasme littéraire et le sens du partage ont marqué cette belle courbe de vie si injustement interrompue.

    Je me borne ici à évoquer le temps passé, loin des dispersions, à effeuiller des mots dans ces imprécations salutaires qui vous sauvent de cette basse et étroite condition dans laquelle on voudrait limiter l’homme.

    Ainsi que tu avais coutume de le dire : merci Frère. Et adieu.

    André LUCRÈCE



Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online