La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus

Actualités


  • 11-12-2014

    Disparition de Madame Pierre-Emile ; le point de vue d’une jeune élève


    Disparition de Madame Pierre-Emile (enseignante du pensionnat Saint-Joseph de Cluny) ; le point de vue d’une jeune élève de seconde.

    La Martinique, petite île de 400 000 habitants est-elle à présent un lieu sûr ? Depuis la disparition de Francette Pierre-Emile, nombreuses sont les personnes à s’inquiéter pour leur famille étant donné que le phénomène de « disparition soudaine » n’est pas nouveau sur l’île. Souvenez-vous du célèbre Niki qui a fait trembler de peur toute la Martinique dans les années 80.

    Ainsi, nous en venons à un premier point : Pensez-vous qu’une femme est en sécurité dans notre île aux fleurs ? Si une femme disparaît en plein jour, alors une femme qui rentre le soir, assez tard, peut plus encore risquer de se faire attaquer par des « p’tits jeunes » comme on dit chez nous ou par un quelconque déséquilibré.

    Les mesures radicales, telles que l’installation de caméras (qui fonctionnent bien évidemment…) ou bien des actions particulières des forces de l’ordre seraient-elles efficaces ? Et si la police avait déjà retrouvé notre chère enseignante disparue et l’interrogeait ? Cela ne serait guère étonnant que l’on nous cache la vérité, nous le bon peuple. Et si l’on pouvait trouver des indices qui nous permettraient d’espérer et de nous dire ne serait-ce que cette fois : « On l’a retrouvée vivante »…

    Retrouver la voiture de Francette a sans nul doute fourni une nouvelle piste aux enquêteurs mais, en revanche, je me suis laisser dire que la découverte des chaussures de la victime aura laissé les enquêteurs perplexes. Pourquoi l’agresseur a-t-il laissé (ou ramené) ses chaussures ? C’est alors que l’hypothèse suivante pourrait tout chambouler : peut-être que les chaussures ont une signification ? Serait-ce un moyen de montrer que l’on souhaite faire chanter la famille ? Peut-être que l’on n’a trouvé aucune trace de lutte dans la voiture car Francette connaissait certainement son agresseur et l’a sciemment embarqué ?

    En effet, de nombreuses études scientifiques ont démontré que les agresseurs sont souvent des proches de la victime, famille, collègues, amis. Dans tous les cas, retenons deux mots en guise de conclusion : « Vigilance constante ! »
    Et surtout, deux petits conseils : Gardons espoir et surtout par pitié : Ne laissez pas traîner vos chaussures !

    Mots clés : Actualité


Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online