La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus
  • Nutrition

    L’indispensable Aloe Vera

  • Actualités

    Quand l’art se fait femme

  • Découvrir

    « Villa Turquoise : Et si nous partions passer la semaine aux Saintes »

  • Actualités

    Les rendez-vous jazz ATOUMO LOUNGE

  • Actualités

    Soul Jazz Tour

  • Culture

    Paul Gauguin, conférence à la Bibliothèque Schoelcher

  • Créateurs de richesses

    Les parapluies enchantés de Tournicoti

  • Santé

    Atelier O’CEAM : conseils clés pour une alimentation sans gluten

  • Actualités

    Trip to Trini 2012 : Voyage linguistique à Trinidad

  • Créateurs de richesses

    L’avenir numérique des TPE martiniquaises

  • Actualités

    Hommage à l’esclave Romain au Lamentin

  • Actualités

    Terroirs et saveurs : Foire agricole et semaine gastronomique - Sainte-Marie

Santé


  • 6-02-2014

    Épidémie de Chikungunya : comment s’en protéger


    Actuellement, le Chikungunya sévit dans les Antilles, en particulier en Guadeloupe, en Martinique et à Saint-Martin. Une campagne de prévention est en cours et il tient à chacun de se prémunir de cette maladie et d’en informer les autres.

    Pour une population en bonne santé, Terrelocale se fait également vecteur de l’information. Car "un homme averti en vaut deux", comme dit l’adage !

    Qu’est-ce que le Chikungunya ?

    Il s’agit d’une maladie infectieuse des régions tropicales. Elle est due à un arbovirus (noté CHIKV, pour chikungunya virus), un alphavirus de la famille des Togaviridae. La traduction de chikungunya en français signifie « maladie qui brise les os » ou « maladie de l’homme courbé » car elle occasionne de très fortes douleurs articulaires associées à une raideur.

    Quel est le mode de transmission ?

    Un moustique sain est contaminé en aspirant le sang d’un homme malade et un homme sain est contaminé par la salive que sécrète un moustique infecté. Seules les espèces Aedes aegypti et Aedes albopictus ont été à ce jour identifiées comme vecteurs épidémiques.

    Quels sont les signes et symptômes ?

    L’incubation dure de 2 à 4 jours en moyennes (ou 1 à 12jours)

    La maladie se déclare généralement par une très forte fièvre, parfois au-delà des 40 °C, durant environ 3 jours. Cette fièvre est suivie d’un érythème (éruption de boutons) et de courbatures très douloureuses, ainsi que de vives douleurs des articulations clouant le malade au lit. Chez les enfants, le chikungunya se traduit comme une simple grippe.

    Des syndromes digestifs sont présents dans près de la moitié des cas : douleurs abdominales, diarrhée… Cependant, environ un quart des cas sont asymptomatiques (ne présentant aucun signe et découverts uniquement sur des arguments biologiques).

    Les douleurs articulaires peuvent persister ou réapparaître pendant plusieurs mois, voire plus d’un an, notamment aux articulations fragilisées.

    Quel est le traitement ?

    On ne peut traiter la maladie, seulement les symptômes (contrôle de la fièvre et des douleurs au moyen de paracétamol ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens.)

    Comment s’en protéger ?

    Le plus efficace reste de détruire les gîtes de moustiques. Les moustiques se reproduisent dans la moindre source d’eau stagnante (vieux pneus, récipients abandonnés, déchets à l’air libre, gouttières...). Des campagnes de démoustications sont également mises en place pour détruire ces gîtes. Car il faut savoir qu’un œuf de moustiques peut survivre plusieurs mois dans un environnement sec et éclore dès le retour de l’eau.

    Pour se protéger des moustiques de façon individuelle, le port de vêtements longs et l’application de répulsifs est recommandé. Ainsi que l’utilisation de raquettes et de spirales anti-moustique.

    S’en oublier... d’en parler ! Car si votre entourage est contaminé, les moustiques à leurs abords risquent eux-même d’être infectés et de propager la maladie.

    Alors, protégez-vous, et protégez les autres pour pouvoir lutter contre cette maladie.

    Mots clés : Santé, Actualité


Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online