La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus
  • Evenements culturels

    Théâtre : Rideau ! de Laurent BERNAT

  • Bien-être

    Seminaire Aromathérapie

  • Actualités économiques

    Martinique Workatjelly : Session de Co Working

  • Actualités

    Martinique Zouk Foyal

  • Kréyol

    Inscription atelier étude créole martiniquais

  • Actualités

    Visite du Président de la CGPME national en Martinique

  • Actualités

    Hommage à Eugène Mona

  • Découvrir

    Un petit miracle vient de se produire à Fort-de-France

  • Nutrition

    Conférence-débat : Diabète et obésité en Martinique

  • Bien-être

    L’essentiel Institut : ​La résultante d’une reconv​ersion professionnelle réussie

  • Evenements culturels

    Théâtre : "Nous étions assis sur le rivage du monde " au Domaine de Fonds Saint-Jacques

  • Découvrir

    Ces petits cadeaux de Martinique qui raviront petits et grands

Santé


  • 29-07-2010

    Epidémie de Dengue en Martinique

    L’épidémie de dengue s’est intensifiée en Guadeloupe et en Martinique ces dernières semaines, selon le point hebdomadaire de la Cellule interrégionale d’épidémiologie Antilles Guyane (CIRE). (voir le dernier numéro du Point Epidemiologique)

    En Martinique, l’épidémie "continue d’être très active, voire de s’intensifier", avec une hausse des consultations chez les généralistes et dans les services d’urgence, en particulier aux urgences pédiatriques, et une augmentation des hospitalisations.

    Le nombre de cas biologiquement confirmé est 5 fois supérieur au seuil habituel. L’épidémie se partage entre le virus 1 de la dengue (DENV 1) pour 60% des cas et le DENV 4 pour 40%. Il est recommandé de faire preuve de vigilance et de se prémunir contre les piqures.

    Petite piqûre de rappel concernant la dengue

    - Qu’est-ce que la Dengue ? La dengue, qui peut être provoquée par quatre types de virus (1, 2, 3, 4), est décrite comme une « grippe tropicale » depuis le XVIIIème siècle. Cette maladie se voit dans le Sud-Est asiatique, dans le Pacifique, en Amérique du Sud et en Afrique.

    - Quelles sont les voies d’infection ? La maladie est transmise à l’homme par le moustique Aedes Aegypti, une espèce bien adaptée à la vie urbaine surtout en milieu tropical. Ce moustique se nourrit de préférence sur son hôte humain au cours de la journée. Signe distinctif : des tâches blanches sur le corps et les pattes.

    - Quels sont les symptômes ? La maladie se déclare 7 à 14 jours après la piqûre, par un syndrome grippal avec fièvre élevée, ralentissement du rythme cardiaque, hypotension, anorexie, céphalées, douleurs derrière les yeux, éruption cutanée sur les joues, douleurs musculaires et courbatures diffuses. La fièvre chute après 2 à 4 jours avec transpiration et sensation de bien-être. Rechute de la fièvre après 2 jours d’accalmie avec éruption morbilliforme et rougeurs des paumes et des plantes. Dans cette forme simple, l’évolution est vite favorable avec un traitement symptomatique (paracétamol, boissons abondantes).

    La dengue hémorragique est une forme plus grave qui se voit principalement chez l’enfant dans certaines régions. Les symptômes sont majorés, l’état général est altéré, les troubles digestifs sont constants. Des taches de sang sur la peau (purpura, ecchymoses) et des saignements diffus (nez, gencives, vomissements sanglants, selles noirâtres) achèvent de caractériser le tableau clinique. Le pronostic est souvent grave. Il n’y a pas de traitement spécifique.

    - Comment s’en protéger ? À l’heure actuelle, la seule méthode pour prévenir ou combattre la transmission du virus de la dengue consiste à détruire le moustique vecteur. Il s’agit donc surtout de se prémunir des piqures avec quelques précautions :
    - demeurer dans des pièces complètement fermées et climatisées ou dont les ouvertures sont bien protégées par des moustiquaires.
    - porter des pantalons et un haut à manches longues de couleur pâle.
    - appliquer un insectifuge sur les parties découvertes.

    - Quel traitement ? Il n’y a pour l’instant ni traitement préventif (vaccin) ni traitement curatif de la dengue (infection virale). La prise en charge consiste en mesures symptomatiques :
    - calmer les douleurs et fièvres (paracétamol) dans les formes communes
    - hydrater par voie veineuse en cas d’intolérance alimentaire (nausée) avec déshydratation
    - éventuellement corriger un état de choc hémodynamique dans les formes sévères
    - des transfusions de plaquettes sont parfois nécessaires. En cas de risque de dengue, l’utilisation de médicaments à base d’aspirine, est fortement désapprouvée vu le risque d’apparition de la forme hémorragique de la maladie.

    Personne n’est à l’abri alors sortez spray anti-moustiques et moustiquaires pour éviter le pire !

    Mots clés : Santé, Actualité


Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online