La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus
  • Santé

    Pratiquer une activité physique quotidienne

  • Cuisine

    Gâteau à la farine de manioc

  • Actualités

    Un prêt de 20 millions d’euros de l’Agence française de développement

  • Cuisine

    Rôti d’agneau aux pruneaux et au rhum vieux

  • Nutrition

    Le cacao

  • Actualités

    Initiation à l’astronomie ce vendredi 30 mai 2014

  • Actualités

    Le cirque de Shangai en Martinique

  • Actualités

    Atelier Développement du Quotient Emotionnel avec Elite Coaching

  • Santé

    Le noni, contre les rhumatismes

  • Créateurs de richesses

    Vee, de l’humour plein les doigts !

  • Actualités

    Plages et Rivières propres 2009

  • Actualités

    C’est reparti pour un tour

Actualités


  • 13-11-2009

    FA : promesse de rapidité des dispositifs de relance

    « Les dispositifs seront mis en place rapidement »

    Alicia BELLANCE France-Antilles Martinique 13.11.2009

    Mise en application des mesures annoncées par le chef de l’Etat lors du conseil interministériel et relance du secteur du tourisme. Tels étaient les deux pivots du discours de Marie-Luce Penchard, ministre de l’Outre-mer, face aux acteurs du monde économique hier à Madiana.

    La cote de popularité de Marie-Luce Penchard a sans nul doute pris quelques points en Martinique : les membres de son auditoire - essentiellement économique - affichaient tous leur satisfaction en quittant le Palais des congrès de Madiana hier.

    De passage dans notre département, la ministre de l’Outre-mer a présidé une réunion dans la matinée afin de rendre compte des décisions du chef de l’Etat. Plus précisément, de la mise en oeuvre des mesures annoncées lors du premier conseil interministériel de l’Outre-mer, le 6 novembre dernier. La presse a été tenue à l’écart de ce moment d’échanges.

    « J’ai le sentiment que les participants (à la réunion NDLR) ont pris la mesure du changement amorcé par l’Etat. Une relation de confiance s’établit » , témoignait la ministre à l’issue de la rencontre. « Cela a été un travail colossal d’extraire 137 mesures des états-généraux et de prendre en compte 16 réunions interministérielles » , a-t-elle poursuivi.

    Ce travail abattu, tout l’enjeu aujourd’hui consiste à mettre en oeuvre ces mesures. « Nous allons faire en sorte que les dispositifs soient mis en place rapidement et mettre un calendrier sur le site du ministère, afin que chacun puisse savoir où nous en sommes » .

    « Ce sont les objectifs qui comptent »

    Toutefois, il est un point que Marie-Luce Penchard s’est refusée à clarifier : il s’agit du coût global de l’action de l’Etat. « Je ne veux pas le savoir. Ce sont les objectifs qui comptent » , a-t-elle tranché. Et de justifier : « Je ne suis pas un ministre qui accourt avec un chéquier. À vouloir toujours chiffrer l’action de l’Etat pour l’Outre-mer, les compatriotes métropolitains ont fini par ne nous considérer qu’à travers le prisme budgétaire. Est- ce que l’on demande combien la région PACA coûte à l’Etat ? »

    Pour ce voyage officiel, la ministre était accompagnée d’Hervé Novelli. « Je suis venu préciser des éléments de mise en oeuvre sur trois champs relevant de ma compétence » , a exposé le secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services et de la Consommation. Premier champ d’action : la concurrence. Le secrétaire d’Etat a affirmé que le nécessaire sera mis en oeuvre « pour exercer une pression à la baisse des prix » . Deuxième engagement : la mise en place d’un guichet unique de financement des PME, voué « à faciliter l’obtention de financements pour les petites et moyennes entreprises » .

    Enfin, troisième champ d’action mais pas le moindre : la relance du tourisme. « Le moratoire d’un an sur les dettes des hôteliers est un mesure à court terme » , a-t-il spécifié. Seulement, pour la ministre, le seul plan de l’Etat ne suffira pas à sauver le tourisme : « Nous avons besoin d’une véritable conscience politique locale, sans celle-ci nous n’y arriverons pas. Chacun doit s’approprier le tourisme. Le touriste ne doit plus être considéré comme intrus, mais comme un vecteur de développement. Il est temps de dépasser notre histoire douloureuse et les difficultés dans nos têtes qui plombent le tourisme » a-t-elle recommandé.



Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online