La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus

Actualités


  • 6-01-2010

    L’affiche qui fâche

    P.-H. C., Photo J.-M. E. franceantilles.fr 05.01.2010

    "Objectif 74" a déposé une plainte contre la campagne d’affichage « Votons ». L’association estime qu’elle milite illégalement pour le Non. De son côté, les promoteurs de l’affiche estiment qu’il ne s’agit que d’une campagne contre l’abstention.

    Après avoir fait parler d’elles, les surprenantes affiches invitant à voter font leur entrée dans l’arène judiciaire. L’association Objectif 74 vient de déposer une plainte à leur sujet devant le procureur. Selon les membres de l’association présidée par Louis Boutrin, cette campagne d’affichage est « de nature à porter atteinte à la sincérité du scrutin du 10 janvier ».

    En gros caractères, l’affiche affirme : « Le 10 janvier, ne jouons pas avec notre destin, votons ». « Un tel slogan vise à stigmatiser le choix du Oui à l’article 74 à partir d’un discours implicite du Non » estime Objectif 74. Furieuse, l’association a puisé dans les textes de loi de quoi justifier sa plainte. Elle brandit l’article L51 du code électoral (qui interdit tout affichage relatif à l’élection en dehors des emplacements réservés pendant les trois mois précédant le premier jour du mois de l’élection et jusqu’à la date du tour de scrutin où celle-ci est acquise) et l’article L52-1 (qui interdit durant la même période, « l’utilisation à des fins de propagande électorale de tout procédé de publicité commerciale par la voie de la presse ou par tout moyen de communication audio-visuelle »).

    Objectif 74 sollicite la commission de contrôle de la consultation pour qu’elle mette fin à l’affichage et enregistre son recours.

    De son côté, Jean-Louis de Lucy, président du « Comité pour le développement durable de la Martinique » et promoteur de l’affiche, se dit « attristé » par ce dépôt de plainte. « Ça voudrait dire qu’en Martinique, la démocratie est sous la menace d’être confisquée par certains ». Selon le chef d’entreprise, cette campagne est simplement un « geste civique pour contrer l’abstention ».

    « En quoi cette affiche fait-elle campagne pour le Non ? » interroge Jean-Louis de Lucy. « Nous disons simplement aux gens de voter, quelque soit l’article qu’ils choisissent ».

    D’après les informations communiqués par Jean-Louis de Lucy, une centaine d’affiches avaient été disposées en Martinique et les dernières ont été enlevées en début de semaine, « pour ne pas troubler la campagne officielle ».



Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online