La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus
  • Santé

    Êtes-vous Locavore ?

  • Culture

    La groseille pays

  • Evenements culturels

    Soirée littéraire autour de « Liwa Lajan » et « La mésaventure d’Adiraban le marchand » de Daniel BOUKMAN

  • Kréyol

    Ti- Prens lan- Le Petit Prince en langue créole

  • Actualités

    Woulo bravo ba Méïna PETRIS !

  • Actualités

    Rando Tour 2012 - à la découverte des sentiers de l’île

  • Cuisine

    Punch au coco de Prisca

  • Actualités

    Soirée Comète : lecture du ciel&randonnée nocture

  • Santé

    Caraïbes Nutrition : La Marque Oemine, votre santé au naturel

  • Créateurs de richesses

    Poseur de pierres, plus qu’un métier, UN TALENT.

  • Actualités

    Festival de Fort-de-France 2010 : Lizt Alfonso Dance Cuba

  • Evenements culturels

    "Le théâtre sans animaux", mise en scène de Julie MAUDUECH

Evenements culturels


  • 24-07-2014

    L’histoire de la Yole Ronde


    Histoire de la Yole Ronde par la Société des Yoles Rondes de la Martinique


    A l’origine, le gommier était l’embarcation des marins pêcheurs de la Martinique. Ce bateau était creusé et taillé dans l’arbre qui porte le même nom. La population de marin pêcheur augmentant, la fabrication des embarcations de type gommier devint une réelle difficulté car l’espèce botanique "gommier" s’épuisait dans les forêts martiniquaises.

    La Yole Ronde fut créée dans les années 40 par un charpentier du François en s’inspirant à la fois du gommier et de la yole européenne. A cette époque, les pêcheurs utilisaient principalement la voile pour se déplacer d’un point à un autre.

    Très rapidement, des courses sauvages furent organisées le dimanche. Ces courses s’amplifièrent lors des fêtes patronales du François, du Robert, et du Vauclin. L’intérêt de la population grandissant pour ces manifestations nautique permis de structurer la "Société des Yoles et Gommiers de la Martinique" en 1972.

    En 1984 les gommiers se séparèrent des yoles et "La Société des Yoles Rondes de la Martinique" fut créée.

    La yole actuelle est devenue une véritable oeuvre d’art.

    La construction doit être en bois massif et ne pas dépasser 10.50 m. Les 2 voiles couvrent environ 100m2 de surface. La yole est une embarcation étroite, effilée, légère et très rapide, sans quille, sans leste, sans dérive ni gouvernail. Elle est conçue par assemblage de planches ou bordés fixés horizontalement sur une ossature faites de membres. Le nombre d’équipiers varie entre 15 et 18.

    Il existe également des bébé-yoles de 6,30 m de long et des mini-yoles de 4 m pour l’initiation des jeunes à la pratique de cette discipline.

    Ce sport unique au monde, que les martiniquais se sont appropriés, attire chaque fois une foule immense du supporteurs qui vivent des moments intenses d’émotion.

    La Yole est à la Martinique ce que le foot est au Brésil.

    Pour plus de détails, nous vous invitons à cliquer sur ce lien qui vous conduira au site yole-ronde.net



Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online