La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus
  • Santé

    Pratiquer une activité physique quotidienne

  • Cuisine

    Gâteau à la farine de manioc

  • Actualités

    Un prêt de 20 millions d’euros de l’Agence française de développement

  • Cuisine

    Rôti d’agneau aux pruneaux et au rhum vieux

  • Nutrition

    Le cacao

  • Actualités

    Initiation à l’astronomie ce vendredi 30 mai 2014

  • Actualités

    Le cirque de Shangai en Martinique

  • Actualités

    Atelier Développement du Quotient Emotionnel avec Elite Coaching

  • Santé

    Le noni, contre les rhumatismes

  • Créateurs de richesses

    Vee, de l’humour plein les doigts !

  • Actualités

    Plages et Rivières propres 2009

  • Actualités

    C’est reparti pour un tour

Créateurs de richesses


  • 3-06-2010

    LEVERT EMBALLAGES, 27 ans déjà !

    Cette semaine nous faisons une halte aux Établissements « LEVERT EMBALLAGES »

    Nous sommes en 1983 et Jacques-Yves Levert à 23 ans quant il crée sa société « Levert Emballages ». Issu d’une famille de commerçants, il débute avec un capital de 20 000 francs.

    Durant ces 27 années qui nous séparent du lancement, l’entreprise grandit et embauche actuellement 18 salariés et réalise 4 millions € de chiffre d’affaire.

    « L’entreprise … un lieu de travail et de relations humaines… »

    Et pourtant, Jacques-Yves Levert a su garder son humilité et affirme « je suis un entrepreneur et l’entreprise n’est pas un lieu de prestige mais un lieu de travail et de relations humaines ».

    L’activité est celle d’un distributeur, c’est-à-dire qu’il a fallu tout d’abord mettre en place des stratégies de prospections et d’achats et devenir un leader sur le marché de l’emballage industriel, ménager. Ces emballages qui accompagnent les produits durant leurs courtes vies commerciales. En quelques années, l’entreprise s’est positionnée comme prescripteur en termes de produits jetables et festifs.

    La seconde partie du challenge fût de pouvoir stocker les différentes gammes de produits et les mettre à disposition de la force de vente. Enfin, le troisième axe consistait à mettre en place une force commerciale en mesure de rentrer en relation avec des clients (industriels, commerçants, artisans, supers et hypermarchés). Cette équipe a su créer une vraie relation et fidéliser leurs clients.

    Jacques-yves Levert n’a pas vu passer ces années, trop occupé à construire et maintenir son activité, la création de ses deux magasins de ventes directes (Fort-de-France et aux Mangles Acajou) lui permet de garder un contact avec des clients qui lui sont chers.

    Durant notre échange, Jacques-Yves Levert revient sur l’année 2009 qu’il résume comme une année de catastrophes économiques… L’entreprise martiniquaise à souffert au-delà de ses possibilités, pour les survivants les blessures économiques seront longues à cicatriser. Il nous à donc fallu se recentrer sur les valeurs fondamentales : le respect, la communication, comme seuls moyens d’échange avec les salariés et les partenaires financiers.

    Le manager qu’il est doit savoir gérer en toute sécurité l’évolution de l’entreprise et de l’équipe dans cette période hostile.

    « Ma recherche permanente de solutions se fait dans la mémoire de ce que je suis, un manager Martiniquais, issu d’une famille de modestes commerçants. Je suis très attaché à cette notion de manager Martiniquais qui doit développer des processus particuliers, en donnant confiance et en créant une véritable communication en interne comme à l’externe. Nous traversons cette période de mauvais temps avec une certaine confiance en l’avenir »

    Retrouvez tous nos créateurs de richesses dans notre annuaire



Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online