La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus

Psycho


  • 22-11-2012

    Le Stress, qu’est-ce que c’est au juste ?


    On dit beaucoup de choses à propos du stress ; mais qu’est-ce que c’est au juste ?

    Le stress est une réaction normale de l’organisme. Il permet de faire face à certains événements imprévus ou de s’adapter à des changements importants.

    Même s’il peut être lié à des maladies qui apparaissent lorsque notre organisme n’arrive plus à faire face à des tensions permanentes et répétitives, le stress ne crée à lui seul aucune pathologie. Il va plutôt être à l’origine de l’évolution de certaines affections préexistantes.

    Le stress se développe en trois phases :

    1. La phase d’alarme

    Lorsque nous recevons un stimulus « stressant », notre rythme cardiaque augmente, notre tonus musculaire et notre taux de sucre dans le sang ont tendance à s’effondrer. Alors notre organisme va tout faire pour s’y adapter.

    Pour cela, notre système nerveux envoie un message à notre hypothalamus qui, en agissant sur nos glandes médullosurrénales, libère une hormone appelée adrénaline. Tour ça pour fournir à notre organisme l’énergie dont il a besoin afin d’augmenter notre rythme cardiaque, donc notre débit sanguin, et de mieux oxygéner nos muscles et nos tissus, pour faciliter la libération de sucres et de graisses par notre foie... A ce stade, notre mémoire et notre capacité de réflexion sont améliorées. Quelle que soit la nature du stimulus, la réponse biologique de notre organisme est invariablement la même.

    2. La phase de résistance

    Si le stimulus persiste, nous passons à la phase de résistance. Notre organisme se mobilise pour tenter de capitaliser d’autres ressources afin de trouver un nouvel équilibre.

    Il se met à secréter d’autres hormones : l’endorphine aux vertus apaisantes, le cortisol, la dopamine, la sérotonine et enfin des hormones sexuelles.

    À ce stade, le stress est considéré, d’un point de vue biologique, comme un agent stimulant bénéfique pour l’organisme, qui lui permet de réagir pour survivre à des situations pouvant le mettre en danger.

    3. La phase d’épuisement

    Elle survient lorsque notre résistance au stress persiste dans le temps. Nos sécrétions hormonales deviennent trop abondantes et notre corps envoie des signaux pour faire cesser le processus.

    Attention aux réactions de notre organisme si nous n’y prenons pas gare !

    Source Pascale Baumeister

    A suivre

    Mots clés : psycho


Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online