La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus

Actualités


  • 11-12-2014

    Opéra : Le Nègre des Lumières


    Vous ne le savez peut-être pas, mais la plupart des opéras de Saint-George ont disparu et ce malgrè que la vie de cet homme, l’avait transformer en un magnifique héros lyrique. Marquiset l’a désigné comme un « Don Juan noir ». Mais Saint-George est beaucoup plus que Don Juan. Il aime les femmes, mais ne les méprise pas et le défi de sa vie consiste non à braver la transcendance pour s’affirmer mais pour édifier une humanité meilleure et plus éclairée. A ce titre, la vie de Saint-George constitue un magnifique opéra. Pour la première fois, la Martinique accueillera un opéra du Chevalier de Saint-Georges ce vendredi 12 décembre à 20h à la Salle Aimé Césaire.

    Prodigieux destin que celui du Chevalier de Saint-George. Né esclave en Guadeloupe en 1739, il sera l’une des figures de la société parisienne des Lumières. Escrimeur, cavalier, séducteur ... Premier violoniste de Paris, il sera sacré, en 1775, meilleur chef d’orchestre d’Europe.

    Cet opéra en deux actes, écrit à partir d’extraits retrouvés, relate la vie de cet homme, noir et rival parisien de Mozart, nommé par Marie-Antoinette directeur de l’Académie royale de musique. Cette nomination déclenche alors une vive polémique raciste qui fera Saint-George renoncer sous les pressions d’artistes et du lobby des planteurs.

    Blessé, humilié, Saint-George va s’engager pour changer une société qui juge sur les apparences. Il fréquente la Société des Amis des Noirs, et sera le premier colonel à la peau noire. Il meurt en 1799. Son œuvre disparaîtra des répertoires au rétablissement de l’esclavage en 1802.

    Réservation et renseignement au 0596 70 79 29
    Site CMAC

    Mots clés : art, culture, Musique


Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online