La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus

Kréyol


  • 24-03-2011

    Pawol Fonmi Fol de Daniel Boukman

    Nous vous l’avions annoncé dans notre article consacré à Daniel BOUKMAN. La sortie de Pawol Fonmi Fol, des textes - prose en créole préfacé par Raphaël CONFIANT.

    Daniel Boukman se différencie des autres fabulistes créoles dans la mesure où ses textes s’appuient beaucoup sur le non-dit, l’implicite, l’ironie sourde tout en étant radicalement engagés.

    Il ne se contente pas, en effet, de distiller une morale convenue (solidarité, loyauté etc), mais sait mettre en exergue nos travers, notre double langage, nos hypocrisies sociales pour donner à en voir le côté ridicule et pervers tout à la fois.

    La fable boukmanienne se situe en réalité entre le « haiku » japonais et la fable traditionnelle, entre le conte créole et la satire sociopolitique, entre la comptine du temps-longtemps et ce qu’A. Césaire appelle « le chant profond du jamais refermé », cette douleur sourde qui traverse les générations depuis des siècles et que rien n’est encore parvenu à apaiser.

    Il ne faut donc pas lire Boukman au premier degré. Derrière l’apparente simplicité de ses textes se cache une mise en question sans concessions de notre réalité et derrière leur ironie amère, une petite mélodie d’espérance. Le désir indompté d’un monde neuf d’où seraient bannis l’exploitation, le mépris, la méchanceté gratuite et l’appât du gain.

    Ses fables puisent, inlassablement, dans une eau de jouvence…

    Extrait de la préface de Raphaël Confiant

    PAWOL FONMI-FOL est vendu à la librairie Alexandre 12 € l’exemplaire port compris

    Vous pouvez également télécharger le bon de commande pour recevoir votre exemplaire.

    PDF - 861.8 ko
    Bon de commande Pawol fonmi fol
    Mots clés : créole


Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online