La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus
  • Créateurs de richesses

    MPS, un nouveau venu sur le marché du marquage et de la signalétique.

  • Nord

    Les recettes d’antan de FARIBA

  • Kréyol

    Atelier d’étude du créole martiniquais

  • Psycho

    Renforcer l’estime de soi

  • Evenements culturels

    SousLeGround Slam 2013

  • Psycho

    Tout comportement a un sens, le saviez-vous ?

  • Evenements culturels

    Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

  • Evenements culturels

    Journées du Patrimoine à Fort-de-France

  • Infoconso

    NOUVEAU : Le sirop "COEUR DE MABI"

  • Santé

    Semaine de sensibilisation aux risques lies au surpoids et a l’obésité : Mieux-être et mieux vivre

  • Bien-être

    Prendre soin de ses pieds naturellement

  • Nutrition

    La Banane Plantain

Cuisine


  • 19-12-2013

    Punch au coco de Prisca


    Mémo de Prisca avant de vous lancer : " Quand je me suis lancée dans la réalisation de mon premier punch coco maison, j’étais dans mes petits souliers. Encore une appréhension complètement irrationnelle, de celles qui vous font penser que vous n’y arriverez jamais !

    J’avais en tête un certain nombre de punchs maison, pas très heureux, dégustés ici et là. Trop sucrés, trop épais, trop liquides ou sans parfum… j’ai placé la barre très haute car je voulais le même résultat que mes deux références en la matière : Manmzelle Simone et Mamie Lèlène du Gwos Morne… deux expertes qui ont régalé mes Noëls Lot’bô (traduisez : là-bas).

    J’ai donc attrapé mes noix de coco à bras-le-corps et une fois n’est pas coutume, me suis lancée dans l’empirisme le plus complet !

    J’ai -je n’en suis pas peu fière- fini par obtenir ze-recette-qu’elle-est-trop-bonne-et-que-c’est-celle-là-que-je-transmettrai-à-mes-z’enfants-et-petits-z’enfants !"

    Alors maintenant c’est à vous jouer !



    - Préparation : 10 ou 40 minutes
    - Cuisson : 5 minutes


    - LES INGRÉDIENTS

    - Pour le lait de coco :
    - 2 noix de coco
    - OU
    - 500ml de lait de coco 100% de qualité

    (IMPORTANT : sans eau, ni sucre ajouté, sans additifs, ni conservateur)


    -Pour le punch :
    - 1 l de rhum blanc AOC Martinique
    - 1 à 2 boîtes (395g) de lait concentré sucré
    - 2 pincées de cannelle moulue
    - 1 pincée de muscade
    - 1 gousse de vanille
    - Sirop de canne à sucre


    -Matériel :
    - 1 centrifugeuse
    - 1 entonnoir
    - 1 cuillère en bois
    - 1 bouteille de rhum propres et sèches


    - LA RECETTE

    - Préparez le lait de coco maison :

    Cassez les noix de coco (avec un gros marteau ça marche très bien), à proximité d’un récipient (seau ou bassine) car elle contient généralement de l’eau. Attention : si la pulpe n’est pas bien blanche et qu’il s’en dégage une odeur d’huile… c’est que la noix a fermenté (on dit qu’elle est « vieille »). Ne la consommez pas !


    - Prélevez la pulpe. Cassez-la en morceaux et lavez-les (je garde volontairement la petite écorce, pour le goût et la couleur aussi). Passez les morceaux de coco à la centrifugeuse. Vous obtiendrez une petite quantité de lait très concentré et épais. Couvrez et conservez à température ambiante.

    - Recueillez les chutes de coco finement râpées. Elles contiennent encore un peu de jus. Versez-les dans un récipient à bords hauts. Couvez la pulpe de rhum : il s’agit de les imbiber juste assez pour obtenir une pâte semi-épaisse (il en faudra un demi-litre environ). Couvez d’un torchon et laissez infuser une demi-heure.

    - Lavez-vous bien les mains car elles sont désormais votre instrument de travail. Munissez-vous d’un linge fin et propre (100% coton de préférence). Au dessus d’un second récipient large, tendez le linge et mettez-y la pulpe de coco (deux belles poignées à la fois) et pressez le jus en prenant soin d’en extraire le maximum. Renouvelez l’opération.


    - Préparez le punch

    Dans une casserole,

    - Pour la version au lait de coco maison : Versez une boîte de lait concentré sucré, le concentré de coco que nous avions réservez et le lait de coco au rhum fraîchement pressé.

    - Pour la version au lait de coco en boîte : Versez une boîte de lait concentré sucré, le lait de coco et ½ litre de rhum.


    - Poursuivez :

    - Faites chauffer le tout sans porter à ébullition (feu très doux) en mélangeant délicatement et régulièrement à l’aide d’une cuillère en bois : toujours dans le même sens afin que le lait ne tourne pas.

    - Le lait sera semi épais -c’est la texture que nous recherchons ! – mais s’il vous semble vraiment trop épais ajoutez-y un peu d’eau (vraiment très peu). Si au contraire vous le voulez plus épais encore (oui, oui, c’est possible) ajoutez du lait concentré sucré. Laissez infuser ainsi 5 minutes puis ôtez du feu.

    - Ajoutez la muscade et la cannelle : il en faut très peu pour parfumer sans altérer le bon goût du coco). Fendez la gousse de vanille en deux. Prélevez les grains. Ajoutez-les au mélange. Certains y mettent le zeste d’un citron mais je trouve que c’est un parfum trop prononcé : question de goût.

    - Versez le reste du rhum (conservez la bouteille) et sucrez à l’aide du sirop de canne, selon votre goût. Laissez avant de mettre en bouteille.

    - Versez-le punch dans la bouteille de rhum à l’aide de l’entonnoir et le reste dans la seconde bouteille (propre et stérilisée avec quelques gouttes de rhum). Refermez la bouteille et laissez la refroidir dans un endroit sec en prenant soin de ne la manipuler avec précaution (éviter de la secouer, la pencher etc…). Après complet refroidissement, il s’agit de la laisser reposer encore un peu (une petite semaine suffit amplement) en mélangeant chaque jour.

    - Consommez à l’apéritif avec quelques glaçons et avec modération bien sûr.

    Recette proposée par Prisca de Ma cuisine créole Retrouvez tous ses menus de fêtes et ses recettes inédites sur : http://www.macuisinecreole.fr

    Mots clés : Cuisine


Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online