La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus
  • Cuisine

    Les recettes de Prisca

  • Cuisine

    Croustillant de thon

  • Cuisine

    Velouté de brocolis, curcuma et lait de coco

  • Annuaire

    ENVELOPPE MOI

  • Créateurs de richesses

    L’Institut de la Fonction Commerciale, véritable outil qualité pour l’économie Martiniquaise

  • Actualités

    Emeline MICHEL en concert au CMAC

  • Ecologie

    J’en fais quoi de mon huile de friture ?

  • Evenements culturels

    Christiane Laval s’expose à Pool Art Fair.

  • Kréyol

    Concours de poésie en langue créole KL 2011

  • Cuisine

    Smoothie carottes et melon

  • Cuisine

    Festival International de Cuisine Créole 12 au 20 octobre 2013, le rendez-vous culinaire à ne pas manquer !

  • Santé

    Gingembre, ail, noni contre les douleurs articulaires

Actualités


  • 18-04-2013

    Salut à Francisco par André Lucrèce


    Je ne peux que saluer Frantz Charles-Denis, celui qui constamment mettait en mouvement le monde dans l’affinité de la matière qui était la sienne, la musique. Je ne peux que saluer celui qui a su répondre à la question : comment rendre le génie d’une forme musicale – la biguine – par l’exploration des possibles sous la bannière de la liberté de l’esprit.

    Francisco a su puiser aux sources des profonds essentiels, chose indispensable pour qui veut animer le feu de l’art, de la poésie et de l’esprit. En d’autres circonstances, j’ai eu l’occasion de saluer son génie musical : d’abord dans la préface intitulée Francisco, Quasi une fantasia, préface au livre de Dominique Cyrille consacré à Francisco, puis en écrivant la préface qu’il m’avait demandée pour le livre de sa vie Inmin lavi, écrit par Francisco lui-même qui voulait, dans l’épreuve de la maladie, affirmer sa volonté de vivre.

    Ce bel hidalgo à la chevelure noire et aux yeux rieurs s’en est finalement allé de ne pouvoir respirer qu’une très faible brise issue de la vie. Mais demeure le souffle de son attentive gentillesse et celui de sa musique marquée du sceau de l’inventivité et de l’amour du pays.

    A.L.

    Mots clés : Actualité


Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online