La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus

Cuisine


  • 25-03-2010

    Soul food… Mon poulet roussi

    De ma période "une antillaise en Métropole", j’ai dans mon cahier de recettes fétiches le-plat-qui-tombe-a–pique-quand-t’as-pas-d’idée-et-que-ce-soir-c’est-encore-du-poulet-…-mais-c’est-bien-bon-ça-dit-donc, plus communément appelé mon poulet roussi à l’antillaise.

    Bon, pas de faux semblants entre nous hein ?! Vous l’aurez compris mon histoire d’amour avec la cuisine ayant démarré tardivement, par la force des choses j’ai d’abord apprécié cette recette pour sa simplicité d’exécution. Facile oui, mais comme souvent dans la cuisine antillaise avec peu, on fait beaucoup : une sauce très aromatique et un poulet fondant… c’est en plus un basique qui laisse la place à l’imagination. Je l’ai vite adopté.

    -Avant de commencer :

    - La veille, prenez 5 minutes pour préparer la marinade du poulet (cliquez pour ma recette). Votre poulet attendri n’en sera que meilleur à la dégustation.

    - En version familiale –ma préférée- cette recette se prête très bien au poulet entier. Découpez le en plusieurs morceaux sans le désosser. L’ensemble donnera plus de goût et de corps à la préparation. Si vous préférez les pilons ou les cuisses de poulet, le plat n’en sera pas moins bon pour autant. Détachez simplement les cuisses des hauts de cuisse... la marinade fera le reste.

    - Longuement mijoté, le risque de cette recette est d’obtenir un plat très gras. C’est la raison pour laquelle, je vous conseille d’ôter la peau du poulet.

    C’est parti !

    -INGREDIENTS Pour 4 personnes
    - 1 poulet mariné, découpé et pelé
    - 1 gros oignon
    - 2 oignons pays (ou 4 brins de cive)
    - 3 CS de persil haché
    - 2 clous de girofle
    - 1 feuille de laurier
    - 1 CC de concentré de tomates
    - 1 CS de sucre de canne (cassonade)
    - 1 bouillon cube
    - 2 CS d’huile
    - 1 piment
    - Thym
    - Sel & Poivre

    -RECETTE

    - 1. Dans une cocotte (ou sauteuse) versez 2 CS d’huile. A feu moyen, laissez l’huile monter en température puis ajoutez 1 CS de sucre. Vous obtenez rapidement un caramel. Surveillez bien la cuisson car le sucre risque vite de brûler.

    - 2. Dès que votre caramel atteint une belle couleur brune, baissez le feu. Disposez-y les morceaux de poulet marinés. Attention aux éclaboussures ! Faites dorer le poulet de chaque côté jusqu’à obtenir une belle couleur caramel.

    - 3. A ce stade, votre poulet aura rendu un peu de jus de cuisson. Ajoutez-y le concentré de tomate, les épices et les herbes. Vous pouvez utilisez les épices de la marinade. Assaisonnez de sel et de poivre. Mélangez et laissez réduire 2 à 3 minutes.

    - 4. Délayez le bouillon cube dans 50 cl d’eau chaude environ. Couvez-en le poulet puis portez à ébullition. Ajoutez le piment entier puis laissez cuire à demi-couvert 30 minutes en surveillant la cuisson. La sauce doit réduire de moitié.

    - 5. Ce plat est délicieux réchauffé. N’hésitez donc pas à le préparer à l’avance.

    Servez accompagné de riz créole, de pâtes fraîches ou de légumes vapeurs. Relevez le plat d’un peu de cive grossièrement haché juste au moment de servir.

    Et aussi…

    Dans l’esprit je-me-fais-plaisir-et-ça-marche- !, tentez aussi mes variantes colorées : aux poivrons rouges ou verts (2 ou 3 coupés en lanières) ou à l’ananas ou en encore à la tomate fraîche, que vous ajoutez simplement en milieu de cuisson.

    Recette proposée par Prisca de Ma cuisine créole - ma cuisine créole



Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online