La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus

Actualités


  • 22-10-2009

    Trois collectifs ensemble : un nouveau liyannaj en perspective

    Mélanie Lesoif-Kaddar franceantilles.fr 21.10.2009

    Philippe Pierre-Charles, président du K5 F , Elie Domota du LKP, et Albert Darnal, représentant du FPAG ont signé une déclaration solennelle de lutte commune Guyane, Martinique et Guadeloupe, même combat : c’est le message que veulent faire passer les leaders des trois collectifs. Ils « frapperont » au même moment.

    « L’État a beaucoup de soucis à se faire pour les mois à venir, selon Jean-Marie Nomertin, un des leader du LKP. La Guyane, la Martinique et la Guadeloupe sont soudées, et frapperont en même temps ! » C’était, en substance, le message que voulait faire passer le LKP, dont les représentants étaient réunis en conférence de presse hier matin, au Palais de la Mutalité à Pointe-à-Pitre.

    Invités pour des réunions de travail en concertation avec Elie Domota et ses camarades, les leaders du Collectif du 5 février martiniquais et du Front pour l’Avenir de la Guyane avaient fait le déplacement. Objectif : rédiger une déclaration solennelle pour que « les travailleurs et les peuples de Guyane, de Martinique et de Guadeloupe nourrissent leur éveil et s’organisent pour le triomphe final de leurs luttes pour la liberté et l’émancipation ».

    « Il était grand temps qu’on concrétise notre engagement de continuer la lutte ensemble. Nous devons libérer nos peuples de la domination de toute pwofitasyon », a répété Elie Domota.

    Carburants : appel à la grève générale si les prix flambent

    Cette déclaration solennelle a été signée, hier, par les présidents des trois collectifs, après deux jours de rencontres, discussions et ateliers autour des éternels sujets qui fâchent : l’essence, la baisse des prix, l’éducation, la santé, la « lutte anti-répression », la formation des jeunes, la revalorisation des salaires. « Nos pays ont des particularités et des différences, mais nos combats sont les mêmes », assurait Jean-Joël Lamain, représentant de la Confédération générale des travailleurs de la Martinique et du Collectif du 5 février dans l’île sœur.

    Un avis partagé par Albert Darnal, secrétaire général de l’Union des travailleurs Guyanais et représentant du Front pour l’avenir de la Guyane : « Nous vivons un sous-développement voulu par l’État colonialiste français. 60 % de la population a moins de 25 ans et notre jeunesse se tourne vers la drogue, la prostitution et la délinquance car il n’y a pas de travail. Nous sommes là pour construire un nouveau liyannaj ! » Lors du meeting organisé par le LKP à Baie-Mahault mardi soir, Elie Domota a annoncé qu’il appellerait à la grève générale si le prix du carburant devait à nouveau augmenter.



Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online