La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus
  • Actualités

    Lakou Marin : "Les Métiers de l’Artisanat d’ANTAN"

  • Santé

    Hypertension artérielle : comprendre et soigner

  • Kréyol

    Kont Kréyol : Pran douvan avan douvan...

  • Actualités

    Festival Prix de court : plus que 2 jours pour voter

  • Actualités

    Bonne et heureuse année à tous !

  • Cuisine

    Blanc-manger au coco

  • Actualités

    Trois-Ilets : Première parade nocturne de 2010

  • Actualités

    Evasion Nautique entre Ciel et Mer

  • Santé

    De l’ail ou de la citronnelle contre les rhumes des tout-petits

  • Evenements culturels

    Carnaval 2014 : programme du 7 au 9 février

  • Actualités

    La Martinique en récession

  • Kréyol

    Titim du mercredi : à vous de jouer !

Culture


  • 3-01-2014

    Une histoire de bain démarré


    Aux Antilles, pour bien démarrer l’année, nous avons un rituel auxquels bons nombre s’adonnent encore. On l’appelle " le bain démarré".

    Beaucoup d’antillais le pratique encore en début d’année et prennent un premier bain de mer afin de se débarrasser symboliquement de tous les ennuis passés. Le bain démarré se prend donc le 31 décembre à minuit.

    Auparavant, ce rituel débutait par une sorte de petit pèlerinage : tout le long du chemin conduisant à la mer, on récitait des prières. L’heure venue, on se déshabillait complètement et on se jetait dans l’eau plutôt fraîche à cette heure tardive.

    On offrait, par sept fois, son corps aux vagues tout en continuant ses prières et en se frottant d’herbages (cives) et de queues de morue destinés à faire partir toute la crasse.

    Feuillages et queues de poisson étaient ensuite rejetés vers le large ou encore déposés à la croisée de deux chemins lors du retour.

    Une fois le bain achevé, on se frictionnait de feuillages, on se rhabillait et on se souhaitait la bonne année.

    source : antanlontan



Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online