La "Nuit des Étoiles" du CDSA

Pour la traditionnelle « Nuit des Etoiles » le CDSA (Centre de Documentation Spécialisé en Astronomie) et le (...)

Lire la totalité de l'article O’ceam : dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances

Ne manquez pas votre dernier atelier d’éducation alimentaire des vacances : le SAMEDI 8 AOUT de 8h à 13h (...)

Lire la totalité de l'article
Domaine de Fonds St-Jacques : Journée professionnelle & Ciné Club Karayib

Dans le cadre de la 13e édition du Biguine Jazz Festival, le Domaine de Fonds Saint-Jacques - Centre (...)

Lire la totalité de l'article Première édition du « Trophée Dinette Héloïse Coppet »

A l’occasion de la fête du quartier Anse Mitan, la Ville des Trois-Ilets organise la première édition du « (...)

Lire la totalité de l'article
Les plus lus
  • Actualités

    Emeline MICHEL en concert au CMAC

  • Kréyol

    Titim du mercredi : à vous de jouer !

  • Actualités

    Séminaire enseigner les langues vivantes étrangères et régionales

  • Découvrir

    Enveloppe moi : l’art et la nature s’invitent dans vos correspondances

  • Actualités

    RENCONTRE LISE-LETCHIMY. Entre courtoisie et fermeté

  • Kréyol

    Titim du mercredi : à vous de jouer !

  • Ecologie

    Opération Pays Propre

  • Actualités

    Spectacle de danse : Blues Ecarlate un propos chorégraphique sur la femme caribéenne

  • Actualités économiques

    82% des salariés ont une bonne opinion de leur entreprise

  • Annuaire

    AIMABLES SERVICES

  • Actualités

    Talents des cités : Rose-Hélène Morville lauréate catégorie émergence

  • Ecologie

    J’en fais quoi de mon huile de friture ?

Santé


  • 28-04-2011

    Vaccination : êtes vous pour ou contre ?

    Du 26 avril au 2 mai 2011, toutes les régions françaises se mobilisent pour sensibiliser et informer le grand public, mais aussi les professionnels de santé, sur la vaccination et ses actualités.

    Cette année encore, la vaccination contre la rougeole est de nouveau la priorité de cet événement.

    Bons nombres d’entre nous hésitent à se faire vacciner ou à vacciner leurs enfants. Les causes les plus communes sont soit manque de confiance envers les industries pharmaceutiques, un doute sur l’efficacité ou encore les risques encourus par l’injection d’un virus notre corps. La dernière campagne de vaccination contre la grippe H1N1 a laissé des traces.

    Un petit rappel s’impose sur l’intérêt de la vaccination, mais surtout comprendre pourquoi nous nous détournons d’elle. Ce sont les questions que nous nous posons aujourd’hui.

    Pourquoi se faire vacciner ?

    Se prémunir de maladies contagieuses ou éviter de transmettre à son entourage un virus est la principale raison de se faire vacciner. Rougeole, rubéole, oreillon par exemple, sont des maladies extrêmement contagieuses. la vaccination est l’un des moyens qui a permis de réduire leur contagion.

    En France, seuls les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont obligatoires. Mais depuis 2008, ces vaccins uniques ne sont plus disponibles. Le fournisseur ayant choisi de retirer du marché pour causes d’allergies.

    D’autres vaccins sont fortement recommandés (coqueluche, méningite à haemophilus influenzae b, hépatite B, rougeole, oreillons et rubéole) mais dans ces cas, libre choix à chacun de se responsabiliser par rapport à cet acte de prévention, pour lui-même et pour son entourage.

    -Types de vaccins sur le marché ?

    — 1. Virus ou bactéries atténués Certains vaccins, comme la rougeole, les oreillons et la varicelle (picote), par exemple, utilisent un virus vivant qui a été atténué.
    — 2. Virus / bactéries morts ou handicapés D’autres vaccins utilisent des bactéries inactivées ou des vaccins polio virus sont réalisés de cette façon.
    — 3. Anatoxine Il existe plusieurs types de bactéries qui causent la maladie par l’insertion des toxines dans le sang. Les vaccins de tétanique, tels que les vaccins contre la diphtérie et le tétanos, sont produits en utilisant des toxines bactériennes qui ont été affaiblies.
    — 4. Aseluler et sous unitaires Les vaccins aseluler et sous-unitaires sont fait en utilisant seulement une partie des virus ou des bactéries. Les vaccins de l’hépatite hemofilus et l’influenza de type b (Hib) sont réalisés de cette façon.

    Les risques sont-ils réels ?

    Il existe une multitude de vaccins associés (qui en regroupent deux ou plusieurs bactéries), selon toutes les combinaisons possibles ou imaginables. C’est le cas du PENTAVAC qui regroupe en une seule injection diphtérie, du tétanos, de la coqueluche, de la poliomyélite et des infections invasives à Haemophilus influenzae type b (méningites, septicémies, cellulites, arthrites, épiglottites, ...),

    Ces combinaisons rendent plus difficile l’analyse de l’efficacité et de la toxicité de chacun, ainsi qu’un choix individualisé adapté au patient.

    De plus le risque développer des pathologies n’est pas impossible.

    Nous suivons régulièrement le blog du docteur Jacques Lacaze en soutient au docteur André GERNEZ. Il a posté un billet sur la vaccination en France que nous vous invitons à lire. Il vous aidera peut être à prendre votre décision en votre âme et conscience.

    En voici un extrait :

    Source : le blog de André LACAZE

    A l’attention de ceux qui se posent des questions sur les vaccins obligatoires.

    "Tout d’abord, il n’y a que trois vaccins obligatoires : diphtérie, tétanos, polio, pas un de plus. Or, depuis le 12 juin 2008, le DTPolio® a été victime d’une « suspension temporaire de distribution » avec retrait de tous les lots existants. Ce vaccin n’est toujours pas revenu sur le marché alors qu’il est le seul vaccin anti Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite disposant d’une AMM pour les enfants de moins de six ans. Cette mesure prise par l’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) en accord avec le fabricant Sanofi Pasteur MSD faisait suite « à l’augmentation importante du nombre de réactions à la suite de la vaccination par DTPolio® depuis le début de l’année 2008. » D’ailleurs, Sanofi n’envisage pas de le remettre en circulation, ce qui est compréhensible car son prix était sans commune mesure avec les prix des nouveaux vaccins, bien plus « rentables », on s’en serait douté. Une nouvelle fois, ce vaccin qu’on a trouvé remarquable, efficace, sans aucun effet secondaire, a soudain été retiré d’urgence." lire la suite

    Vous l’aurez compris, difficile de faire un choix sans peser le pour et le contre d’une telle décision pour nous ou nos enfants.

    Et vous qu’en pensez-vous ? Vous être pour ou contre la vaccination ?

    Mots clés : Santé


Dans la même rubrique


1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...

Tous droits réservés Terre locale 2011 - Une réalisation Come Online